Où vendre de l’étain au poids ?

En savoir plusObtenir un devis

L’étain est l’élément chimique de numéro atomique 50, de symbole Sn (du latin stannum). Rare à l’état natif, l’étain est essentiellement extrait d’un minéral appelé cassitérite où il se trouve sous forme d’oxyde SnO2. La production provient à plus de 80%, d’une région, partant du centre de la Chine en passant par la Thaïlande et l’Indonésie.

En 2017, la production d’étain raffiné s’élevait à 364 300 tonnes dont 31% d’étain recyclé. A près de 47%, l’étain est utilisé comme matériau de base dans divers types de brasures et soudures. L’étain est aussi utilisé pour créer le fer-blanc, une tôle d’acier doux ou extra doux (teneur en carbone inférieure à 0,08 %), d’épaisseur inférieure à 0,5 mm et recouverte d’étain sur les deux faces.

Vous avez une quantité importante de déchets à base de ce métal et vous souhaitez les recycler ? Découvrez où vendre de l’étain au poids.

Pourquoi revendre ses déchets à base d’étain ?

Les industries qui utilisent des alliages à base d’étain produisent une quantité importante de déchets. Ils proviennent dans la majorité des cas des résidus de brasure et de soudage, des pièces de moteur ou de machines industrielles défectueuses, de chutes de laminés à base d’étain et des oxydes récoltés sur les bains de métal en fusion.

Les ressources minières constituent un stock fini que l’humanité épuise de plus en plus vite. D’après l’International Tin Association, si le rythme actuel de consommation d’étain se poursuit, les ressources seront épuisées d’ici 50 ans. Le recyclage et la revalorisation de l’étain sont donc indispensables. Cette solution présente autant d’avantages :

  • prévenir les dégâts environnementaux (pollution des sols, de l’atmosphère et déforestation) ;
  • d’économiser les ressources (certaines se font rares) ainsi que l’énergie nécessaire à l’extraction et le traitement du minerai ;
  • valoriser le métal en le recyclant et ainsi produire plus vite de nouveaux métaux qui se retrouveront rapidement sur le marché.

Si vous disposez de déchets d’étain ou d’alliages d’étain, vous pouvez les recycler.

Qui reprend l’étain ?

Pour vendre de l’étain au poids, il suffit de contacter une entreprise de recyclage de métal, comme metaconcept. Nous nous occupons du transport des déchets. Notre prise en charge est complète :

  • La mise à disposition des contenants adaptés, dans le cas où vous ne disposez pas de contenants pour le stockage de vos déchets d’étain ;
  • La collecte sur site et le transport de vos déchets est assuré par un professionnel du transport des déchets dangereux et non dangereux ;
  • Le tri, le recyclage et la valorisation.

Quel est le prix à la vente de l’étain ?

Outre le zinc, le plomb, le nickel, le cuivre et l’aluminium, l’étain fait partie des métaux cotés en bourse. Il est majoritairement négocié auprès de la London Metal Exchange (LME), qui est le premier marché mondial des métaux non ferreux avec 80% des échanges mondiaux.

En dehors d’une crise mondiale de l’étain en 1985,  le cours n’avait jamais dépassé 22 000 dollars la tonne avant 2016. En 2020, le cours a fortement diminué en raison de la pandémie COVID-19. Les années 2021 et 2022 sont marquées par la hausse du cours de l’étain. En effet, son prix a atteint 41 000 dollars le 25 novembre 2021. Cela représente une progression de 95 % entre janvier et novembre 2021. Malgré une nette diminution en décembre 2021, la situation a stagné pendant plusieurs mois jusqu’à atteindre un nouveau record de 48 660 dollars la tonne, le 7 mars 2022.

L’étain évolue, en premier lieu, sur un marché étroit et dominé, du côté de l’offre d’étain raffiné, par la Chine. Or, dans sa lutte contre le coronavirus, Pékin a plusieurs fois fermé sa frontière avec le Myanmar, son principal pays fournisseur de minerai d’étain. Cette contrainte a pesé sur l’offre et donc le prix. Dans un deuxième temps, la guerre en Ukraine a aussi des conséquences sur les prix des métaux. L’offre est contrainte aux aléas internationaux et à la désorganisation des chaînes d’approvisionnement.

Enfin, que ce soit pour les infrastructures ou pour la transition énergétique, la demande de métaux semble destinée à augmenter. Certains analystes parlent de “supercycle” des métaux. En effet, si le monde passe des combustibles à forte intensité de carbone aux énergies propres et aux combustibles à faible intensité de carbone, la demande de métaux industriels sera plus importante.

Vous avez des questions ? N’hésitez pas à nous contacter !

 

Contactez-nous

Recevez nos brochures ou ressources, ou contactez-nous directement.